Régates nationales

Chaque été, les Régates nationales se déroulent à Kingston, Ontario. Pendant quatre jours au mois d’août, les courses auront lieu en eau douce du lac Ontario.

Les 50 meilleurs cadets de la Marine à l’échelle du pays participeront aux Régates nationales. Chaque équipe est constituée d’un capitaine et d’un équipage ayant remporté une place aux Régates nationales dans le cadre des compétitions provinciales et interprovinciales. Dix entraîneurs accompagneront les cadets de la Marine, ainsi que 50 membres du personnel de soutien et bénévoles qui travailleront pendant toute la semaine de la compétition.

C’est l’occasion rêvée pour les meilleurs matelots de mettre leurs habiletés à l’épreuve. Pour eux, les Régates nationales sont avant tout une compétition, mais elles leur font également vivre une expérience de voile enrichissante. Les équipes se disputent le titre de meilleur équipage des cadets de la Marine à l’aide de voiliers écoles connus sous le nom club 420.

ENREGISTREMENT

En plus de ses installations de voile, la ville de Kingston offre bon nombre d’activités et de points d’intérêts à voir. Avant leur arrivée, il est possible aux cadets et aux entraîneurs d’obtenir de l’information sur Kingston en consultant le site Web de la ville (en anglais seulement), ainsi que le site de renseignements touristiques de Kingston (en anglais seulement).

Les participants pourront découvrir le riche passé historique de Kingston en faisant la visite du Fort Henry. Des visites guidées du Fort ont lieu quotidiennement, permettant aux visiteurs d’admirer une vue panoramique formidable et d’assister à un spectacle de la musique militaire. Les visiteurs du Musée maritime des Grands Lacs pourront découvrir les différentes collections et expositions ainsi qu’un atelier de forgeron et une cale sèche de chantier naval.

Le Collège militaire royal est situé lui aussi à Kingston. Cette institution est une université militaire ayant pour but de former et d’entraîner les futurs leaders des Forces canadiennes. Dans l’accomplissement de ce rôle, le Collège donne une formation universitaire qui se veut unique au Canada et peut-être même au monde. Le CMR, fondé en vertu d’une loi du Parlement canadien en 1874, a ouvert ses portes à sa première classe de dix-huit gentlemen cadets le 1er juin 1876. L’institution est donc plus que centenaire.

C’est également à Kingston que se trouve l’Université Queens, qui accueille plus de 13 000 étudiants à temps plein venant de plus de 80 pays et de toutes les provinces du Canada.

Pendant leurs séjours à Kingston, les cadets seronts héberger à Ambassador Hotel and Conference Resort. Malheureussement, le site web pour l’hotel est seulement en anglais. Pour visitez site web, appuyer içi.

Lors des Régates, l’Association canadienne de yachting, connue aussi sous le nom d’ACY, offrira aux cadets un séminaire portant sur l’entraînement des jeunes Olympiens. L’ACY parraine la tenue de régates partout au pays et est un membre actif du Conseil canadien de la sécurité nautique. Les régates canadiennes de formation olympique de Kingston (CORK, Canadian Olympic-training Regatta, Kingston, en anglais seulement) sont des compétitions s’échelonnant sur deux semaines qui accueillent deux mille compétiteurs et entraîneurs venant de nombreux pays, ce qui représente plus de mille voiliers regroupés dans plus de vingt classes différentes. L’événement attire au-delà de dix mille touristes et visiteurs. Les Régates nationales auront lieu en même temps que les compétitions CORK. Fait intéressant pour les participants, le club nautique de Kingston est le premier club de ce genre dans l’est de l’Ontario et la région des Mille-Îles.

La Garde côtière canadienne sera également présente lors des Régates nationales, et les participants pourront assister à un exposé du Bureau de la sécurité nautique (BSN). Le BSN travaille en étroite collaboration avec les collectivités afin d’offrir des programmes de prévention visant à réduire les effets que peut avoir la navigation de plaisance au Canada sur l’environnement et à diminuer les risques liés à la sécurité. L’Association de voile de l’Ontario (OSA) a elle aussi un site qui intéressera tous les marins (en anglais seulement). L’OSA propose des cours à l’intention des adultes et des jeunes dans ses différentes écoles mobiles de voile, mieux connues sous le nom de  » BOOM « . Il est aussi possible de suivre différents programmes de voile dans les clubs membres et les écoles de voile.