Nos bénévoles dévoués sont au cœur de tout ce que nous depuis 1918 quand la Ligue navale du Canada a été constituée. Un incroyable 3 000 bénévoles dans plus de 200 communautés à travers le Canada continuent d’avoir un impact sur nos jeunes leaders!

L’un de ces bénévoles est le lt(v) KEVIN DAENINCK, qui s’est enrôlé comme cadet de la Marine le 17 mars 1988, est retourné au corps en tant qu’ officier dans le CIC (cadre des instructeurs des cadets) en 1994, et sert actuellement comme commandant du # 49 CCMRC John Travers Croix de Victoria de Cornwell.

Avant son poste actuel, le lt(v) a occupé tous les postes d’officier supérieur au sein du corps, y compris celui d’officier d’administration, d’officier de formation, d’officier exécutif et de commandant. Grâce à son implication, combinée à son expérience et à sa connaissance des traditions navales, la célébration du centenaire des cadets de la Marine de la Division du Manitoba en 2018 a vu un énorme succès.

Dans la série Awesome Volunteer d’aujourd’hui, lt(v) Daeninck partage ses 33 années d’expériences. Prendre plaisir.

Pouvons-nous en savoir plus sur vous avant de vous joindre au programme Cadet Volunteer?

« Avant de devenir bénévole, j’étais un cadet de la Marine avec le RCSCC John Travers Cornwell VC. Vers la fin de mon temps de cadet, j’ai commencé à fréquenter l’Université du Manitoba. Après avoir « vieilli » du programme des cadets de la Marine, j’ai passé quelques mois loin du Corps avant de revenir comme bénévole. Je suis finalement devenu officier du CIC (maintenant COAT) avec le RCSCC John Travers Cornwell VC et, à ce jour, j’ai servi deux mandats en tant que commandant. »

 

Comment votre parcours en tant que Volontaire a-t-il commencé ?

« Lorsque j’ai eu 19 ans et que mon temps en tant que cadet a pris fin, je voulais redonner au Corps et au programme que j’ai beaucoup apprécié et avec lequel j’ai eu tant d’expériences positives. Peu de temps après avoir « terminé » le programme des cadets de la Marine, j’ai approché le commandant et j’ai discuté avec lui de la possibilité que je devienne un volontaire régulier du Corps. Il m’a engagé comme bénévole et j’ai soutenu le programme de formation des nouveaux arrivants. J’ai travaillé avec les nouvelles recrues des cadets au cours de leurs premières semaines avec le Corps et leur ai enseigné les rudiments du métier de cadet de la Marine. J’ai également soutenu le service de formation du corps en tant qu’instructeur. Quelques années plus tard, le commandant m’a demandé si j’aimerais devenir officier du Corps. C’était un de mes objectifs, alors j’ai sauté sur l’occasion. C’était il y a près de 30 ans – et nous y sommes aujourd’hui. »

Quelle est la chose la plus intéressante pour vous en tant que bénévole?

« Une chose vraiment intéressante pour moi est de voir comment les cadets acquièrent de nouvelles compétences et deviennent de jeunes leaders confiants au fur et à mesure qu’ils progressent dans le programme. Lorsque les nouvelles recrues apprennent au cours de leur orientation du premier soir qu’elles seront finalement celles qui donneront des ordres sur le pont de parade et donneront des cours sur la voile, le matelotage, la navigation, le leadership, l’exercice militaire et bien plus encore à leurs camarades cadets, elles répondent souvent avec quelque chose comme « Nooooooon way ! Je ne peux pas faire ça ! Quelques années plus tard, lorsqu’ils deviennent officier marinier ou qu’ils reçoivent un prix, je leur demande s’ils « ne peuvent toujours pas faire ça ? J’obtiens souvent un grand sourire en réponse.

Cette transformation est magique. »

 

En tant qu’officier de l’année de la Ligue navale, que conseillez-vous aux autres bénévoles et bénévoles potentiels ?

« Aux nombreux bénévoles qui soutiennent actuellement les programmes de la Ligue navale et des cadets de la Marine, un grand merci et « Bravo Zulu » pour tout le temps et les efforts que vous avez collectivement déployés pour soutenir votre corps local et leurs succursales parrainantes, ainsi que le soutien de nombreux d’entre vous donnent également aux divisions provinciales/territoriales et nationales. Votre soutien à ces programmes offre aux jeunes Canadiens des occasions de participer à des expériences très positives, engageantes et uniques et contribue grandement à leur développement en tant que jeunes citoyens confiants et leaders de demain.

À ceux qui envisagent de devenir bénévole, je dirais : « Plongez-vous et impliquez-vous ! » La Ligue navale et le Corps des cadets de la Marine ne se produisent pas seuls. Les corps ont besoin de PERSONNES pour exécuter le programme et pour inspirer, diriger et soutenir ceux qui font partie de leurs programmes.

Pour les adultes qui ne connaissent pas les programmes de la Ligue navale ou des cadets de la Marine, je peux comprendre que voir ce qui se passe lors d’une soirée d’entraînement hebdomadaire ou d’une activité d’entraînement de fin de semaine peut sembler un peu écrasant. Vous vous demandez peut-être « Qu’est-ce que je pourrais apporter à cette organisation ? Vais-je devoir porter un de ces uniformes d’officier ? Devrai-je enseigner aux cadets comment faire des nœuds et marcher comme les cadets? Nooooooon façon! Je ne peux pas faire ça ! (semble familier???)

Il est important de se rappeler que le soutien des bénévoles prend plusieurs formes. Vous n’êtes peut-être pas le meilleur pour faire les nœuds de base, savoir ce qu’est un sémaphore ou même comment naviguer sur un bateau, mais vous pouvez avoir certaines compétences dont un corps ou sa branche parrainante peut avoir besoin, ou vous pourriez être en mesure d’aider un corps accéder à certains réseaux et/ou ressources au sein de la communauté. Oui, certains bénévoles choisissent de devenir Officiers avec leurs programmes respectifs, comme je l’ai fait. C’est un choix, pas une obligation. Vous devez également savoir que ce ne sont pas tous les bénévoles qui donnent des cours pour les cadets, donc ne vous inquiétez pas si parler en public n’est pas quelque chose que vous êtes à l’aise de faire. Vous pouvez être disponible pour travailler avec un corps chaque semaine ou seulement quelques fois par mois ou quelques fois par an. Assurez-vous simplement de communiquer ce que vous avez à offrir, ou ce que vous voulez faire, et votre disponibilité avec le personnel du Corps avec lequel vous espérez devenir bénévole. Je suis convaincu qu’ils seront en mesure de vous trouver un poste au sein de leur organisation qui vous convient.